Harknes Index du Forum
 
 
 
Harknes Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Background sur Karamasov

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Harknes Index du Forum -> PARTIE PUBLIC -> ROLE-PLAY
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
kara
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 442
Féminin
Classe: Shaman dragon
Level: 86

MessagePosté le: Ven 28 Mai - 20:25 (2010)    Sujet du message: Background sur Karamasov Répondre en citant

L'enfance de Kara


Par une nuit noire, dans un village côtier du royaume Jinno… des bruits retentirent… les rues étaient pourtant désertes et seules quelques torches allumées ça et là dessinaient des ombres menaçantes sur les murs... En s’approchant de la place du village la lumière s’intensifiait et les bruits suspects se faisaient plus pressants… on pouvait entendre le crépitement d'un brasier recouvert de temps à autres par des éclats de voix… une odeur de brûlé planait dans l’air…

Mais si le courage ou la témérité avaient poussé un visiteur à s’aventurer plus en avant, il aurait commencé à entendre de la musique, des bruits de verres qui s’entrechoquent et des marmots qui piaillent : le résultat d’une belle journée de pêche. Celles-ci se finissaient toujours par un magnifique banquet où le vin coulait à flot, les poissons grillaient et les hommes racontaient leurs exploits de pêche… on pouvait entendre parler de truites de 20 livres, de saumons de 40 livres et de palourdes garnies de perles…

La soirée se déroulait dans la joie et la bonne humeur. Je parlais depuis peu avec quelques jeunes personnes quand celles-ci me pressèrent pour que je leur raconte ma jeunesse… J’étais bien piètre conteuse mais le vin et la fatigue aidant... je m’exécutais :


Tout commença par une sombre matinée d’hiver… il faisait froid et humide, ma mère s’en revenait du village voisin où elle avait passé quelques jours. Elle se fit surprendre par le brouillard et par… ma naissance… Je vis donc le jour sur les grands chemins… ma curiosité et mon envie de parcourir le monde n’y est sans doute pas étrangère. Malheureusement, dans ces contrées éloignées, la brume est souvent propice aux attaques des orcs. Ils profitent de cette semi obscurité pour écumer les campagnes, à l’affût du moindre passant à piller… nous fumes donc attaqués par un groupe de ces créatures qui après nous avoir pillées, laissèrent ma mère pour morte…

*Je marquais une pause*

Ce n’est que le lendemain, aux premières lueurs de l'aube, que mon père, après de longues heures de recherche, nous retrouva enfin et tomba devant un terrible tableau : sa femme étendue me serrant dans ses bras emmaillotée dans une peau de loup. Il était guérisseur dans un monastère et avait rencontré ma mère dans son village lors de la dernière épidémie. Ma mère avait été dépassée par le nombre de malades et il avait fallu faire appel à lui…

*Une jeune fille m’interrompit pour me demander :*

Et ta mère qu’est-elle devenue ? Elle est morte ?

*Je souris devant son impatience… je devais sans doute être pareille à son âge… je repris donc*

Effectivement j’ai dû m’égarer un peu. Grâce à ses talents, mon père réussit à la sauver d’une mort certaine.

*Une pensée me fit sourire*

Si ma mère avait été là, elle m’aurait sûrement reprise en disant que c’était la racine de mandragore qu’elle portait comme talisman qui lui avait sauvé la vie… Mais je suis persuadée que mon père n’y est quand même pas totalement étranger.

Après ce premier épisode un peu… mouvementé de ma vie, mes premières années se poursuivirent plus calmement. J’apprenais de mes parents à soigner les animaux, à reconnaître les plantes et à les utiliser pour faire des cataplasmes, des infusions ou des décoctions. Mon rêve était de poursuivre l’œuvre de ma mère : connaître tous les secrets de la nature et des plantes pour aider le village et soigner les malheureux. C’est à cette époque que je rencontrais Mélisende. Elle n’avait plus de mère et son père était marchand. Ma mère faisait souvent appel à lui pour se procurer des herbes médicinales rares. Celui-ci étant souvent par monts et par vaulx, Mélisende passait beaucoup de temps chez nous. Elle devient très vite ma meilleure amie et ma confidente.

Alors que nous grandissions dans le bonheur… une chose terrible se produisit. Nous ne savions pas exactement de quoi il retournait mais après une enquête approfondie… Mélisende et moi arrivâmes à la conclusion que les cailloux étaient devenus dangereux… quelle terrible nouvelle !!!


*Quelques rires étouffés s’élevèrent de l’assistance*

Nous décidâmes d’ailleurs de participer à l’effort commun : nous passions beaucoup de temps à vider les jardinières pour les débarrasser des moindres cailloux.

*Les rires reprirent de plus belle*

Ma mère avait voulu nous rassurer… mais voyant que nous n’étions pas plus inquiètes que ça… et que pendant que nous triions les cailloux nous ne faisions pas de bêtises... elle se garda bien de nous dire quoi que ce soit.

Les années passèrent… les jardinières n’avaient plus de cailloux… et nous continuions à nous exercer dans la reconnaissance des plantes et les techniques de soin… Nous nous apercevions seulement que mes parents s’absentaient beaucoup. Mais nous avions mis pas mal de temps à « purifier » les jardinières alors on imaginait aisément que le même travail pour des champs entiers était beaucoup plus long.


*Je vis un petit qui commençait à piquer du nez devant moi. Je l’attrapais par les épaules et le posais sur mes genoux. J’en profitai pour faire un petit saut dans le temps et continuai ainsi :*

Alors que j’avais 11 ans quelque chose de dramatique se produisit. Mélisende et son père furent attaqués lors d’une ballade en forêt… Mélisende n’y survit pas... A partir de ce moment là plus rien ne fut comme avant. Mes sorts de guérisons que j’avais mis si longtemps à exercer s’envolèrent. Et à quoi bon s'entrainer aux techniques de soin si je n’étais même pas capable de sauver celle que je considérais comme ma sœur ?

*Je fis une pause et une larme coula sur ma joue… repenser à cet évènement tragique était toujours un moment douloureux. Je me repris et enchaînais avant que les enfants ne le remarquent :*

Mais grâce à ma mère je me repris en main. Je décidais de lutter de toutes mes forces contre "ce" qui était responsables de la mort de Mélisende : les pierres maudites, et de me spécialiser dans les techniques du dragon pour renforcer le corps des gens qui m’étaient chers et leur éviter de souffrir…

*Les ronflements du petit qui était sur mes genoux me coupa dans mon récit. Je souris. J’en profitai pour proposer aux plus petits d’aller au lit. Il se faisait tard et beaucoup avait du mal à maintenir leurs paupières ouvertes.*
_________________
Karamasov


Dernière édition par kara le Jeu 3 Juin - 10:19 (2010); édité 2 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 28 Mai - 20:25 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
kara
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 442
Féminin
Classe: Shaman dragon
Level: 86

MessagePosté le: Mer 2 Juin - 10:08 (2010)    Sujet du message: Background sur Karamasov Répondre en citant

Le Maître Dragon


Une fois les plus jeunes enfants au lit, certaines me demandèrent comment j’avais obtenu mes pouvoirs de shaman. Je repris donc mon histoire en souriant de leur curiosité :

Comme je le disais, la mort de Mélisende m’avait donné la volonté de me former aux techniques du dragon pour aider les gens qui m’étaient chers et leur éviter de souffrir. Je décidais donc d’aller dans le village Pyungmoo, pour rencontrer le Maître Dragon. Je préparais mon périple en remplissant ma besace de fruits secs, de pain et de viande séchée. Il faut dire... certaines rumeurs laissaient entendre que certains Maîtres, pour renforcer les capacités spirituelles de leur disciples, les astreignait à faire un jeûne… me connaissant, je préférais anticiper et avoir quelques réserves…

*je rajoutais tout bas*

les jeûnes ce n’était pas mon fort et ça ne l’est toujours pas d’ailleurs…

*puis j’enchaînais*

Je profitais donc que le père de Mélisende devait se rendre à Pyungmoo pour l’accompagner. Une fois sur place je me rendis devant la demeure du Maître Dragon. J’étais anxieuse... le Maître Dragon accepterait-il de me prendre pour disciple ? Aurais-je les capacités et la force de suivre l’entraînement ? Y survivrais-je ? … milles questions se pressaient dans ma tête. Une fois devant sa somptueuse demeure je ne pouvais plus reculer. Je pris mon courage à deux mains et frappais à la porte. Elle s’ouvrit presque instantanément et j’entendis une voix qui me dit :

- Entre jeune Karamasov… et assieds-toi

Le ton n’était ni sec, ni autoritaire… mais il semblait emprunt d’une infinie sagesse et personne n’aurait osé ni répondre, ni s’y opposer… Mes doutent reprirent de plus belle. J’avais les jambes qui tremblaient et je craignait à chaque instant qu’elles ne cèdent. Je m’avançais donc dans la pièce et réussi à atteindre la chaise qui se situait devant moi. Une fois assise je vis un homme imposant poser son regard sur moi. Il me dévisagea un instant… se concentra... puis me dit :

- Tu n’auras pas à passer le rite de Hachiman pour savoir quelle sera ta spécialité… tu seras une shaman dragon. Ton instinct t’a guidé vers la bonne personne.

Quelques secondes s’écoulèrent, puis il tendit le doigt vers une des pierres qui constituait le plancher de la maison… en la regardant je vis qu’elle était beaucoup plus imposante que les autres et qu’une rune dorée la recouvrait.

- met toi à genoux sur la pierre de Dagaz. Elle représente le jour et la luminosité… elle est à l'origine du feu sacré. Elle est la source du pouvoir des shamans dragon.

Lorsque qu’il se fut assuré que j’étais installée au bon endroit, il prit une inspiration… ferma les yeux… et commença une incantation. Au fur et à mesure que les secondes s’écoulaient la pièce semblait s’obscurcir tandis qu’une lumière diffuse commençait à émaner de la pierre de Dagaz… Cette lumière s’intensifia… elle était de plus en plus intense… et bientôt cette lumière se transforma en feu… J’étais comme tétanisée… J’aurais voulu me lever pour éteindre le feu, crier pour que cela s’arrête… mais plus aucun muscle ne m’obéissait et aucun son ne s’échappa de mes lèvres… mon esprit commençait à s’engourdir et mes paupières à se fermer… J’entendais toujours la voix de mon maître… celle-ci était de plus en plus faible et elle ne fut bientôt qu’un murmure, une mélodie… je résistais encore quelques instants puis sombrait… inconsciente…

A mon réveil, j’étais allongé sur une paillasse. J’avais les membres engourdis. Je me levais et regardais autour de moi. Je fis quelques pas et une nouvelle fois la voix de mon Maître me surprit :

- Tu es maintenant une apprentie dragon, me dit-il. Tu maîtrisais les techniques de base des shamans. Tu dois maintenant partir et parcourir le monde pour te perfectionner et devenir une vrai shaman.

J’étais très impressionnée par mon maître et je ne pu marmonner que quelques mots de remerciement. J'aurais voulu lui faire part de mon étonnement : mon entrainenment avec lui était donc déjà terminé ? mais je ne puis pas. Il ne sembla pas s'offusquer de mon manque de verve… il semblait lire en moi comme dans un livre ouvert et deviner mes pensées sans que je les exprimes. Avant de partir il me tendit un objet :

- Voici un talisman Dagaz qui te protégera durant ton voyage. Tu peux revenir me voir si besoin... mais ici se termine ton initiation avec moi.

Je pris finalement congés. Je sorti de la maison de mon Maître et me retrouvait sur la place du village. C’était vraiment déstabilisant. J’avais vécu comme dans un rêve… et mon retour sur la place et la lumière aveuglante du soleil semblaient me faire sortir de mon songe…


C’est à ce moment du récit qu’une des jeunes personnes de l’assistance me demanda si j’avais toujours ce talisman. Je souris et lui montrais le pendentif dissimulé sous mes vêtements.



_________________
Karamasov


Revenir en haut
kara
Membres de la guilde

Hors ligne

Inscrit le: 20 Jan 2010
Messages: 442
Féminin
Classe: Shaman dragon
Level: 86

MessagePosté le: Ven 4 Juin - 10:04 (2010)    Sujet du message: Background sur Karamasov Répondre en citant

La vie, un long fleuve... pas si tranquille


*Après avoir rangé mon talisman je repris mon histoire*

Une fois cette première formation terminée, je quittais mon maître afin de parfaire ma formation. Avant de croiser le moindre ennemi je m’entraînais un peu à mes magies… ce qui fit rire les gens que je croisais. Ils devaient se demander pourquoi une étrangère invoquait les rugissements du dragon sur la place du village. Pour éviter de trop attirer les regards sur moi je partis à l’aventure et quittais Pyungmoo… Les premiers jours furent assez difficiles : je m’aperçue qu’en dehors des villages tout était hostile… même les chiens errants... que je ne connaissais personne… et surtout… que mon sac avec mes réserves de nourriture pour plusieurs semaines pesait une tonne !

Mais très vite, en rendant différents services au gens du village, je rencontrais des personnes qui, comme moi, étaient au début de leur apprentissage et avec qui je liais d’amitié. C’est ainsi que je fis me premiers pas aux côtés de Kenshin. Il m’apprit beaucoup de chose, et notamment comment récupérer les peaux des bêtes tuées ou casser les pierres maudites, moi en retour je lui appris quelles plantes cueillir et comment en faire des potions…

Les jours passaient et je progressais… j’avais maintenant atteint le 30ième cercle… C’est à cette époque qu’au détour d’un chemin je fis la connaissance d’un groupe de trois aventuriers : RealWarrior, un guerrier assez charismatique plein de répartie, Girlninja, une ninja assez marrante débordante de vie et Lunaelle une shaman plutôt timide. Je m’attachait très vite à eux et poursuivi mon apprentissage à leurs côtés. Notre groupe était assez équilibré et nous progressions assez vite. Après plusieurs lunes passées ensembles nous eûmes l’idée de créer une guilde… dont le guerrier fut élu chef à la majorité aboslue (il obtint 4 voies sur 4)


*je souris*

Il faut quand même préciser qu’il était le plus fort et que par peur des représailles nous hésitions à nous présenter contre lui à cette élection. Il avait en plus versé quelques pots de vin à ceux qui n’était pas trop chaud pour l’élire… ce qui favorisa son accès au titre de chef de guilde.

*je repris mon histoire*

Notre guilde était assez dynamique et grandit rapidement : nous fûmes assez vite une trentaine. Nous passâmes donc plusieurs années à aider les personnes dans le besoin et à faire des quêtes grâces auxquelles nous réussîmes à améliorer notre équipement… J’approchais de ma majorité et bientôt je me mariais avec le chef de la guilde. A cette époque nous n’avions pas beaucoup de moyens et nous avons fait ça discrètement, en petit comité.

Le temps passait… et avec lui « l’esprit de notre guilde » commença à s’éroder : certains membres profitait de notre aide mais ne pensaient qu’à leurs propre intérêt. Les tentions commencèrent à grandir et notre guilde finit par être dissoute… pour donner naissance à une nouvelle guilde dont seules les personnes de confiance étaient admises. La guilde devint enfin une guilde digne de ce nom. Mais, le bonheur n’est pas éternel… et le chef de la guilde, mon mari, fut banni de nos terres suite à une sombre histoire. La guilde se désagrégea et bientôt je me retrouvais seule… perdue… veuve… à seulement 20 ans…

J’avais perdu goût à la vie… je n’aidais plus le gens que je croisais… je ne parlais plus … Cela dura jusqu’au jours où je tombais sur une ninja fort sympathique, pleine de vie et d’énergie qui se nommait BloodyCandy. Elle me redonna envie de reprendre mon entraînement… j’étais à l’époque au 54ième cercle… et bientôt je la harcelais pour rentrer dans sa guilde. Elle m’apprit que sa guilde était très récente et que je devais attendre quelques jours qu’elle se stabilise… c’est ainsi que quelques jours après sa création, je rentrais chez les Pandemonium…


*je fis une petite aparté*

Pour ceux qui ne connaissent pas cette guilde, c’est celle qui renaquit des cendre de la prestigieuse Darkangel, donc les vestiges sont toujours visible sur le chemin qui mène à la vallée Orc…

*je poursuivis*

Très vite, je fus impressionnée par la puissance de cette guilde. Moi qui avais la plupart du temps voyagé avec seulement 3 compagnons, je me retrouvées entourée de dizaines d'amis. La guilde était très actives et nous faisions beaucoup d’activités ensemble. C’est ainsi que je découvris la Tour des Démons… rien qu’à l’évocation de son nom j’avais les mains qui tremblaient et les cheveux qui se dressaient… pourtant lorsque nous montions les différents étages de la tour ensemble, rien ne semblait pouvoir nous arrêter… même si je n’étais pas d’un grand secours, avec eux je me sentais pousser des ailles… je courrais plus vite, je résistais mieux aux attaques… et si par malheur j’étais durement touchée, il y avait toujours une shaman soin qui m’aidait à me remettre sur pied…

*Je repensais à ma guilde avec nostalgie*

Pourtant peu de temps après mon arrivée la guilde fut déchirée en deux… une partie des membres se désolidarisèrent de la guilde pour créer la guilde Avalon. Les Pandemoniums se remirent difficilement de ces blessures et bientôt certaines figurent emblématiques de la guilde tel que notre grand Psylo décidèrent de prendre de la distance et entreprirent un voyage méditatif… qui n’a toujours pas pris fin…

C’est à cette époque que je rencontrais Noa, un guerrier courageux avec le cœur sur la main, avec qui je me mariais. Nous fîmes une bonne partie de chemin ensemble chez les Pandemonium… et j’étais à ses côtés quand la guilde réussit à acheter un joli petit terrain sur les bord de mer… Nous passâmes plusieurs année ensemble au sein de notre chère guilde. Mais la déchirure de la guilde avait laissée des traces… un vide… et après plusieurs année elle fini par disparaître dans les méandres du temps. La plupart de mes amis disparurent et mon mariage ne survécu pas à cette tragédie. Je vécu une nouvelle traversée du désert. Afin de me remettre d’aplomb je décidais alors de me lancer dans une nouvelle guilde et j’entrais chez les Trimurti. Je fis la rencontre de personnes charmantes, mais j’avais toujours le cœur à vif et le moral au plus bas… je sombrais à nouveau… je survivais en en mangeant des fougères et en buvant de l’eau de pluie…

Après plusieurs lunes à me nourrir de racines… je tombais au détour d’un chemin sur Dragondrake, un des derniers survivants des Pandemonium. Nous passâmes de long moments ensemble... et je découvris à quel point il était serviable et compréhensif. Pour me changer les idées et me redonner goût à la vie il me fit faire de grand voyages… Nous partions des journées entières à la découverte de terres inconnus. Son côté poète m'attirait beaucoup et c’est en le côtoyant que je me mis à écrire… je fis même paraître un guide touristique pour aider les gens à aller voir les Orcs et les Milliers dans leur milieu naturel…

Finalement après bien des années sans guilde et sans mari je décidais que cela devait changer… j’étais maintenant au 80ième cercle et il était temps que je termine ma formation… Je décidais donc d’entrer chez les Harkness et me mariais à mon Dragon.


*je restais pensive en terminant mon histoire… que de temps avait passé depuis le début de mon entraînement… que de gens j’avais croisés… que de personnes j’avais apprécié… que de magnifiques moments j’avais passés… C’est finalement cela donc je me rappelais le plus et dont je voulais me souvenir…*

Quand je fini mon récit je levais les yeux sur l’assistance… tous dormaient

_________________
Karamasov


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:06 (2018)    Sujet du message: Background sur Karamasov

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Harknes Index du Forum -> PARTIE PUBLIC -> ROLE-PLAY Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com